47b6485c09e3d38758aed192fbe61474.html

Thermalisme Français - Statistiques de fréquentation.

RÉUSSIR LUCHON EnSEMBLE

Pour l’ensemble des stations thermales françaises, la fréquentation 2017 affiche une hausse en données comparables de 1.9% (contre 3.84% en 2016). Le nombre de curistes accueillis en 2017 est évalué à 599.206 soit une progression de l’ordre de 11 000 curistes.

Cette 9ème année consécutive de croissance consolide depuis 2008 une hausse globale de 25.1%, soit +120 500 curistes. Il est assez remarquable que cette progression corresponde exactement à l’évolution de l’orientation Rhumatologie qui, dans ce même intervalle de temps de 2008 à 2017, est passée de 351 319 curistes à 472 710 curistes. Le solde des autres orientations sur la même période est quasi-nul.

Néanmoins, un nombre conséquent de stations n’ont pas tiré avantage de cette orientation à la hausse, puisque 26 d’entre elles sont en baisse dont 14 proposent l’orientation Voies Respiratoires, notamment.

A contrario, 22 stations disposant de cette orientation progressent, le plus souvent grâce à une deuxième, voire une troisième orientation. On notera que la chute de l’orientation « Voies respiratoires » est enrayée, puisque parmi les 36 stations bénéficiant de cette orientation, 15 stations progressent (en 1ère et 2e orientations), 4 progressent en 1e orientation uniquement et 8 progressent en 2e orientation uniquement.

Balaruc consolide sa place de leader au terme de la 3e année qui suit l’inauguration du nouvel établissement, avec une croissance supérieure à celle de l’année précédente et à la moyenne nationale (+2.11%).

En termes de répartition régionale, l’Occitanie reste leader et gagne des curistes (187 965 vs 186 111) mais cède du terrain (31.37% vs 31.49%) face à la Nouvelle Aquitaine, « première dauphine » (24.98% vs 24.82%).

S’agissant des orientations, l’évolution est conforme à la tendance qui se dégage depuis plusieurs années et la rhumatologie poursuit sa progression 78.72% (vs 78.23% des premières orientations), soit un bond de 11 442 curistes équivalent à environ 105 % de la hausse nationale globale. La chute de l’orientation voies respiratoires est ralentie (7.55% vs 7.59%) mais contrairement aux années précédentes, le nombre de curistes progresse (de 44 752 à 45 334). La phlébologie poursuit sa percée comme orientation prescrite le plus fréquemment en deuxième orientation (37.69% vs 36.67%). La prescription d’une seconde orientation est une pratique qui confirme sa croissance (31.22% vs 30.51%).

La fréquentation infantile continue de régresser (7 049 curistes vs 7.194). La baisse brute exprimée en pourcentage est cependant ralentie (- 2.06% en 2017 ; -3.96% en 2016 ; -8.97% en 2015). Les enfants ne représentent plus que 1.18% des curistes.

Notons enfin que le 8 novembre 2017 Le ministère de la Santé a renouvelé pour les cinq années à venir la Convention Nationale qui organise les rapports entre les caisses d’assurance maladie et les Etablissements Thermaux. Cette convention assure le remboursement des cures thermales sur des bases inchangées par rapport à ce qui s’est pratiqué jusqu’à présent. Elle garantit ainsi à tous les assurés sociaux, l’égal accès à un thermalisme de qualité, tant sur le plan thérapeutique que sur celui de la sécurité sanitaire et des normes existantes pour les Installations.

Nous publions page suivante, le tableau récapitulatif de la fréquentation 2009-2017 des 29 stations thermales de la Région Occitanie. Luchon en fait partie et le maire de Luchon est même le Président de la Fédération thermale d’Occitanie, créée en 2016. L’objectif de cette fédération est d’allier l’ensemble des stations thermales des deux anciennes régions, en réalisant des projets autour de différents axes de travail (état des lieux de marché, investissement, communication sur l’identité thermale et innovation).

Les chiffres parlent d’eux-mêmes et il est remarquable de constater que sur les 29 stations thermales de notre région, seule Luchon est en perte de vitesse continue : nous perdons des curistes chaque année depuis 2009…

Soit un total de 2000 curistes perdus en 8 ans. Sur la même période l’ensemble des stations occitanes progresse de 25% quand Luchon en perd 11%…

En 2017 les stations occitanes progressent de 1.1% et Luchon régresse de 1.9%

Aurions-nous un problème à régler à Luchon ?

Nul doute que le Président de la Fédération Thermale d’Occitanie saura répondre rapidement à cette situation grâce à la hauteur de vue que lui procure son poste de Président.

ÉLECTION MUNICIPALE LUCHON 2020

À lire aussi…

Éric Azémar et son équipe est à l’écoute de toutes les personnes qui souhaitent écrire une nouvelle page ambitieuse et réaliste de l’avenir de Luchon et de son pays.

Analyse de la situation économique de Bagnères de Luchon

RÉUSSIR LUCHON EnSEMBLE   I POPULATION La population de la commune de Bagnères de Luchon (Luchon) est féminine à 54 %, âgée de plus de 60 ans à 48% (contre 28% pour le reste du département). Les habitants de Luchon représentent 15% de la population de la...

L’importance d’une Maison de santé à Luchon

RÉUSSIR LUCHON EnSEMBLE La réflexion est partie du constat que la population médicale de Luchon est vieillissante de même que la population locale dont les besoins de santé augmentent avec l’âge moyen de celle-ci. D’ici 5 ans à 10 ans la plupart des généralistes et...

Budget principal, thermes, assainissement, eau et EPHAD

RÉUSSIR LUCHON EnSEMBLE La commune compte 5 budgets (budget principal, thermes, assainissement, eau et établissement d’hébergement pour les personnes âgées (EPHAD)). Le budget principal de la commune et celui des thermes représentent à eux seuls 90% du total. 1.Le...

Partager sur :

Si vous le souhaitez, partager cet article sur Facebook, Twitter ou par mail en cliquant sur l'un des boutons